Bride Price, évaluez le montant de votre dote!

En Afrique, la dot est une institution. Légalement encadrée dans certains états, elle est purement et simplement interdite dans d’autres. Le mariage traditionnel a d’ailleurs le vent en poupe auprès des jeunes générations qui mettent un point d’honneur pour la grande majorité à respecter cette coutume.  La dot est interdite en Côte d’Ivoire depuis 1964 et pourtant, chaque année, de nombreux couples célèbrent cette pratique traditionnelle jugée incontournable dans le processus de l’union d’un couple. Le mariage traditionnel regroupe trois phases : la présentation des familles, la remise des cadeaux et la célébration du rite de l’union qui permettent de sceller cette nouvelle alliance. Sa portée est telle qu’elle est souvent privilégiée à une union légale en vertu de son lien ancestral, symbolique, sacré. 

Alors que la dot répond à des codes très précis, elle semble pourtant parfois s’éloigner de son caractère symbolique tant le montant de la dot peut paraître excessif. En effet, certaines familles remettent parfois au futur marié une liste  au montant astronomique, quand elle n’excède pas ses moyens, le plongeant dans la confusion.

Faut-il être riche pour se marier?

Assurément non. Toutefois, la célébration de la dot est pour de nombreuses personnes l’occasion de montrer l’opulence de leur famille et de souligner la valeur de leur fille en demandant des sommes sonnantes et trébuchantes. Une jeune femme qui a été élevée dans une bonne famille où elle n’a jamais manqué de rien se doit d’épouser un homme capable de la faire vivre dans l’aisance et ce dernier démontre l’étendue de sa richesse en accédant à la demande de sa future belle-famille.

 Les détracteurs de la dot voient en elle une marchandisation de la femme. Une manière pour sa famille d’obtenir une indemnité financière à son départ tandis que d’autres ne voit en elle qu’une occasion pour la belle-famille de se faire de l’argent au détriment de l’intérêt du couple.

Aussi, on peut légitimement se demander si le futur marié serait fondé à contester le prix de la dot? 

Et cela, en opposant à sa belle-famille que le montant de la dot  demandée est démesuré par rapport à la valeur réelle de la fiancée. Ca sonne étrangement. C’est un peu comme si on négociait un contrat qui porte sur un être humain et du coup ça dérange.

Mais et si la valeur de la future mariée dépendait de critères pré-établis et qu’il suffisait de s’y référer pour savoir combien débourser? 

Anakle, une agence digitale nigériane y a pensé et a lancé l’application Bride Price! 

Messieurs, ne vous faites plus avoir! Estimez la valeur de la dot de votre promise en sélectionnant via les formulaires de l’application les critères correspondant à sa nationalité, son physique, son éducation, ses talents culinaires et sa moralité…

À prendre sur le ton de l’humour bien sûr, car le mariage, loin d’être un investissement économique, est un engagement solennel, l’aventure d’une vie dont le chemin est semé d’embuche et dont l’enjeu ultime est la construction d’une relation saine et épanouie dans laquelle chaque époux trouvera son équilibre. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s