Blanchissez-moi tous ces nègres

Comment en vient-on a se dépigmenter la peau? Pourquoi le faire? Qu’est-ce qui motive vraiment le passage à l’acte quand on sait à quel point ces produits sont toxiques et mauvais pour la santé? Le colorisme sûrement, le culte de la peau claire aussi, qui fait croire que plus la carnation s’approche de la peau blanche plus on est jolie.

Serge Bilé, auteur franco-ivoirien explique à travers ce livre comment le racisme et la colonisation ont fait naître puis ont entretenu ce fléau qui génère des milliards d’euros chaque année pour cette industrie.

Les témoignages d’hommes et de femmes que l’auteur publie sont aussi intéressants dans une société où on n’indexe trop souvent que les utilisatrices. Celles qui ont réussit leur « tchatcho » (leur dépigmentation) sont adulées par de nombreuses jeunes femmes qui souhaitent les imiter, sollicitées par les hommes qui les trouvent belles tandis que celles qui souffrent des stigmates d’une peau éprouvée et abîmée par l’hydroquinone sont moquées.

Ce livre a le mérite d’aborder de façon très complète tout ce que la dépigmentation volontaire inclus. Son histoire et son impact sur la société. Court et concis, il met bien évidemment en avant que l’acceptation de soi est la clef pour se sentir bien dans sa peau.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s