Migration

La migration est un déplacement d’êtres vivants ou non. S’il y a différentes formes de migration, l’exposition de Jacob Bleu porte sur les migrations humaines avec un fort accent porté sur un drame humanitaire qui nous accable ces dernières années: l’immigration clandestine de populations Africaines vers l’Europe.

Pourquoi migrer, pourquoi tout quitter, si tant il en est que ces personnes possèdent encore quelque chose?

Multiples raisons sociales, politiques, économiques ou encore personnelles peuvent expliquer ces mouvements de populations parfois entières ou parfois simplement d’individus. Cependant, elles sont souvent tragiques.

La migration clandestine a le vent en poupe, si j’ose dire. Ce même vent tragique qui pousse les candidats au départ à embarquer sur des bateaux pneumatiques à moteur sans aucune condition de sécurité.

Les sacrifiés suivent les étoiles, ou plutôt s’en remettent à leur bonne étoile. Ils la cherchent en vain dans le ciel brumeux et même encore lorsque leurs yeux se ferment et que l’eau remplit leurs poumons. Naufrage. Carnage.

Corps en lévitation sur une mer impitoyable qui, elle,  ne croit pas que l’espoir fait vivre. La mère réconforte, la mer emporte. Balaie les promesses d’un avenir meilleur, là-bas au loin de l’autre côté de l’océan. Elle broie et rejette sur la rive une foule de corps enflés et perclus par la houle. Les candidats ont échoué. Elle les rend lavés de tout péchés.

Exposition « migration », Jacob Bleu,  mai 2018

La faute appartiendrait à ceux qui font croire qu’un là-bas incertain est mieux qu’un ici de privation, de corruption, d’instabilité. Les tropiques sont caricaturés et l’Europe embellie. On est Prince à Milan, Duc à Paris. D’ailleurs on bat le pavé même sous 0 degré en arpentant son duché. Strasbourg st denis ou Château Rouge pour convaincre le badaud de la nécessité d’une coupe à 10 euros monsieur! Un tissage a 20 euros ma sœur.! La coiffeuse connaît son travail elle va bien faire.

On enchaîne les petits boulots à la semaine pour faire croire pendant les vacances au bled qu’on vit bien et que l’on mène grand train. On met de côté précarité et solitude, on vend l’opulence et la popularité.

Retour à Abidjan. L’expo de Jacob Bleu. J’ai cru percevoir un peu de lumière à cette exposition. J’ai cligné des yeux et j’ai vu des cadavres flottants. J’ai détourné le regard et vu des corps sveltes et élancés suivis par un troupeau. De nombreux peuples en Afrique migrent: les nomades s’établissent sur une terre fertile qu’ils cultivent et en tirent contentement. Ne faut-il pas se mettre à l’œuvre et travailler à la construction de son bonheur plutôt que de se laisser porter par le désespoir et penser grignoter une part de celui construit par les autres? Ventre affamé n’a point d’oreille. Il est plus facile de donner des conseils quand l’on n’a pas subi toute cette détresse qui pousse à regarder la mort en face et tenter de se jouer d’elle…

Exposition « migration », Jacob Bleu, mai 2018
Exposition « migration », Jacob Bleu, mai 2018

L’immigration clandestine était au cœur des œuvres de Jacob Bleu. Le départ, quitter chez soi, ses habitudes, sa vie pour essayer de trouver une existence moins difficile ailleurs. C’est une exposition touchante nous mettant en face d’une réalité dure et tragique.

Exposition « migration », Jacob Bleu, mai 2018

 

En chiffres:

En 2017 : 8753 migrants partis de Côte d’Ivoire

-1263 femmes

-1474 mineurs non accompagnés

En 2018: 25338 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée

628 sont décédés en mer

source: Organisation internationale pour les migrations

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s