Colère

Il y a des jours où l’on est stupéfait par ses propres actes. Il y a des heures que l’on regrette, Des minutes que l’on maudit, Des secondes que l’on condamne. Les élans de colère ont toujours des relents nauséabonds qui semblent nous coller à la peau. Publicités